Quand le Nouvel Obs était Charlie…

Posted on 23 juillet 2015 par

2


— Racisme anti-blanc ? Peut-être, en tout cas l’article ci-dessous a été censuré sur le site de L’Obs au motif notifié de "Propos potentiellement racistes", puis pour "Propos potentiellement diffamatoires". —

 
 
Mais la liberté d’expression a bien changé depuis(*). Quand Claude Soula défendait le droit d’informer :

"Le bon journalisme muselé et condamné"

Donc France 3 poursuit un journaliste pour l’information qu’il a diffusé. Une fausse information ? Non pas du tout, simplement une information qui pourrait déplaire à son patron. Nicolas Sarkozy est-il intervenu ? Pas sûr, certains allaient au devant de ses désirs sur simple haussement d’un sourcil, "sans faire bouger l’autre" comme aurait pu dire Jacques Chirac.

Certains disent la loi c’est la loi, il faut respecter la loi. Oui mais… quand la loi est scélérate ? À vouloir toujours respecter la loi, on finit par devenir collabo.

Augustin Scalbert a donc été mis en examen. J’ai cherché les suites judiciaires de cette affaire, Augustin Scalbert et Rue89 ont-ils été jugés ou ont-ils bénéficié d’un non-lieu ? Je n’ai rien trouvé.

C’est comme les suites judiciaires de l’affaire Vittorio de Filippis, rien trouvé non plus après un énorme emballement de tous les médias sur cette affaire, juste une annulation du mandat d’amener qui avait été exécuté de façon disons un peu brutale, enfin peut-être car les témoignages étaient assez contradictoires. Mais sur sur les suites données à l’incrimination ayant conduit à cette interpellation que l’on a dit musclée, rien.

Les médias ont-ils de la suite dans les idées ?

 
Rappel : le présumé diffamé était Xavier Niel, devenu depuis… patron de presse, le même qui aurait dit :

« Quand les journalistes m’emmerdent, je prends une participation dans leur canard et ensuite ils me foutent la paix. »

Xavier Niel, lui, a par contre de la suite dans les idées.

 
 
La liberté sarkozienne vue par les suisses

 

 

La Suisse est en effet un pays de liberté. D’ailleurs tellement libre que Niquolas Sarkozy avait promis qu’avec lui les exilés fiscaux allaient rentrer au bercail. Ce n’est que partie remise à 2017.

 
 
(*) derniers articles ayant demandé et obtenu l’asile dans un autre pays libéré de la dictature de l’Oniten :

"L’arrestation de terroristes présumés"

"Sarkozy et les JO du Qatar"