Peut-on être antisémite sans crainte ?

Posted on 29 avril 2014 par

0


Oui, mais seulement quand on porte un grand nom comme celui de Heidegger. D’autres grands noms de la philosophie le défendront bec et ongles comme fut aussi défendu Roman Polanski contre les moralistes anti-pédophiles étatsuniens par des grands noms du cinéma mais aussi de la philosophie…

Céline aussi a ses partisans qui pensent que quand on a le génie, on a des droits que les autres n’ont pas.

Comme quoi, quand on est grand, on a le soutien des grands, quoi qu’on fasse.

Que Martin Heidegger soit antisémite ne semble pourtant plus faire beaucoup de doute.

"Philosophie et exterminations — en réponse à Alain Badiou"

Alain Badiou ne sort pas grandi après lecture de cet article.

Que doit en penser le chauffeur de VTC mis à pied et sans doute poursuivi pénalement pour homophobie pour la trouvaille de cette formule saisissante : « Je ne prends pas les pédales ». Il doit méditer que pour philosopher ainsi, il vaut mieux d’abord être un grand nom.
"Le chauffeur de VTC m’a balancé : « Je ne prends pas les pédales. » J’ai cru à une blague"

Un autre mot très polémique, celui d’apartheid. Et pourtant un pays qui autorise à certains citoyens de construire des habitations même illégales selon ses propres lois, mais qui interdit aux autochtones de construire leurs propres logements, comment cela s’appelle-t-il sinon un état ségrégationniste ?

« Israël a pour sa part gelé les projets de construction d’environ 600 logements palestiniens dans les 60% de la Cisjordanie occupée sous son contrôle total pour sanctionner les démarches des Palestiniens sur la scène internationale. Le général Yoav Mordehaï, chef de l’administration militaire israélienne, a confirmé ce gel, qui concerne des projets précédemment avalisés par le ministre de la Défense Moshé Yaalon. »

extrait de
"ISRAEL-PALESTINE. La rupture consommée"