Sport ou boisson, il faut choisir dans la transparence

Posted on 24 juin 2013 par

0


Tulles, les usagers de l’eau payent pour le club de rugby. Information du Nouvel Obs du 13 juin 2013, pages 72 à 77, "Les municipalités contre Suez et Veolia – La guerre secrète de l’eau"

« Depuis qu’il réfléchit à se passer de Véolia, c’est le successeur de François Hollande à Tulle, Bernard Combes, qui tremble pour la subvention de 25 0000 euros par an à son club de rugby. »

Car pour payer cette subvention, Véolia doit bien trouver l’argent quelque part, et où sinon dans la facturation du prix de l’eau ?

La fourniture d’eau au robinet reste un des derniers services publics encore sous la maîtrise des collectivités locales. Mais pour combien de temps encore ? José Manuel Barroso va sans doute s’en occuper.

Il y a 40 ans, l’eau de Volvic coulait au robinet. Dans les environs de Volvic, que vous soyez fils de notaire, fils du chirurgien-maire ou simple fils de bib (ouvrier Michelin), vous laviez vos sabots crottés à l’eau de Volvic. Aujourd’hui cette même eau doit être achetée en bouteille.

 
 
 

Posted in: Libéralisme