Enfants pour tous et liens du sang

Posted on 8 juin 2013 par

1


Un pavé dans la marre de la PMA ?

L’histoire des enfants nés de la rencontre amoureuse d’une éprouvette de sperme anonyme et d’une coupelle de quelques ovules aptes à la fécondation.

Le résultat ? Des déracinés.

C’est le titre de l’éditorial de Richard Cannavo dans le TéléObs du 30 mai 2013 page 3 sur « l’histoire peu connue des enfants métis nés des amours de GI noirs et de jeunes Allemandes. », sur le documentaire « Brown Babies – Père GI, mère allemande » de Michaela Kirst sur Arte.

« J’étais enfin avec des gens comme moi. Je veux dire de la même chair et du même sang que moi. »

 
Question : dans la PMA, connaît-on la couleur de la peau du donneur de sperme anonyme ? Dans le catalogue de semence de la clinique, quels sont les caractéristiques mentionnées sur l’étiquette de la boite de spermatozoïdes anonymes ? (nés, élevés et abattus en France ? étalon ou taureau ?) et avec quelles garanties et contrôles (une affaire Spanghero est-elle possible ?).

 
Pour en savoir plus… sur la pensée unique