Spanghero à la sauce chinoise

Posted on 23 mars 2013 par

0


Ou comment nourrir tous ces chinois.

« Les produits d’élevage chinois en sont tellement gavés [de clenbuterol] que les entraîneurs des équipes nationales interdisent à leurs sportifs de consommer de la viande plusieurs semaines avant les tournois, de peur que les contrôles d’urine se révèlent positifs. »

L’affaire Findus fait rire les chinois : pour eux, le cheval c’est meilleur que le bœuf.

En chine, le bœuf qu’on met dans la soupe, c’est « du porc passé au borax, un détergent, puis teint au rouge du Soudan, hautement cancérigène ».

obs-20130307_p83_photo

Et puis il y a aussi les canards habillés en moutons, des « filets marinaient dans un jus peu ragoûtant nécessaire à la « transformation , mêlant la graisse d’agneau à un produit chimique hautement toxique, le nitrite de sodium, utilisé à des quantités 2 000 fois supérieures à la norme ».

Informations reprises d’un article d’Ursula Gauthier sur la
"Malbouffe made in China "
dans le Nouvel Observateur du 7 mars 2013, pages 82 et 83.

 
 
 

Posted in: Asie, Consommation