Le Liban a trop de touristes, et l’Espagne cherche des touristes

Posted on 12 août 2012 par

0


Un deal entre eux est sans doute possible. Donc les riches syriens installent leurs familles en villégiature au Liban. Je serais riche syrien, je ferais de même car la Syrie n’est actuellement pas pour tout repos. Les pauvres syriens aussi essaient de partir vers des lieux plus calmes, mais c’est plus dur pour eux.

Oui mais voilà, le Liban peut accueillir un certain nombre de touristes, mais là le flot est trop important. Ils ne sont pas équipés au Liban pour héberger autant de monde. Alors ça commence à coincer, les querelles commencent, et au Liban, les querelles peuvent rapidement dégénérer.

De l’autre côté de l’Europe, l’Espagne fait de la publicité pour attirer les touristes. Alors, pourquoi les riches syriens ne viendraient-ils pas en Espagne ? En Galice par exemple.

C’est la suggestion subliminale de la page 35 du Nouvel Obs du 9 août 2012.

Moitié supérieure de la page : « Liban,La bombe des réfugiés. Malgré les liens historiques entre les deux pays, l’afflux de familles syriennes provoque une tension de plus en plus vive… "J’ai juste décidé de mettre ma famille à l’abri" …»

Moitié inférieure de la page : « Vous serez déjà en Galicia avant même de vous en rendre compte. (…) Venez et découvrez tous les secrets gardés par une terre qui vous envoûte à chaque pas. Venez sentir et savourer Galicia .»

 
 
 

Advertisements
Posted in: Moyen-Orient