AREVA se meurt, Henri Proglio est son fossoyeur

Posted on 13 décembre 2011 par

0


La peur de la Chine ? Un soupçon d’espionnage industrielle et on y voit la main de la Chine. La Chine fabrique du simple, mais nous on garde la conception (la R&D comme on dit) : eux fabriquent ce que nous concevons. Clichés car quand on voit qu’un constructeur automobile chinois, BYD comme Build Your Dream, aligne des équipes de recherche et développement de 10 000 personnes dont la moitié travaille depuis une dizaine d’années sur la voiture électrique (Nouvel Obs du 10 mars 2011, page 72), on se dit que l’avenir de Renault et de Peugeot est plutôt sombre. On se rassure en se disant que les produits chinois c’est du bas de gamme, voir par exemple les commentaires sous cet article, mais quand la Chine sera vraiment réveillée…

Mais il nous reste AREVA, notre Build Your Dream bien français. C’est ce qu’on veut nous faire croire. Mais dans le Nouvel Obs du 1er décembre 2011, page 92, nous lisons ceci :

« Cette association [entre EDF et son homologue chinois GNPC] vise à vendre des réacteurs de moindre puissance que l’EPR dans des pays comme l’Afrique du Sud, la Turquie et le Brésil. D’après nos informations, l’alliance EDF-GNPC exporterait une nouvelle version d’un réacteur chinois qui découle de la technologie d’Areva, mais ne laisserait qu’un strapontin à l’industriel de l’atome. »

Un Henri Proglio mutant (OGM irradié ?) en agent commercial des chinois, ils sont fort ces chinois. Au fait, la banque Morgan Stanley est-elle dans le coup ? vous savez, la banque dirigée en France par René Proglio qui était intervenue dans une histoire pas claire de vente de filiale d’EDF en Allemagne qui secoue le Bade-Wurtemberg. D’un autre côté, cette opération fut bénéfique pour EDF, donc que Morgan Stanley s’engraisse dessus, pourquoi pas. Mais si ladite opération était annulée et EDF obligée de rembourser le Land de Bade-Wurtemberg, la banque Morgan Stanley remboursera-t-elle ses honoraires ?

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 

Publicités