Iran : avenir indéterminé

Posted on 18 juillet 2011 par

0


 
Après les pousses prometteuses des printemps arabes, les fruits de l’été devront encore mûrir et le manque d’eau risque de leur être néfaste.

Pays voisin, moins arabe mais plus musulman encore (contrairement à ce que pensent certains, musulman et arabe ne sont pas synonymes), l’Iran regarde de loin ce qui se passe en Egypte où l’armée a toujours le pouvoir et de plus près la Syrie qui l’inquiète.

En répondant à une interview pour le nouvel Obs du 30 juin 2011 (page 108), Ahmad Salamatian, « un des meilleurs analystes de l’Iran contemporain », nous explique qu’il croit à la force de la "révolte verte" qui devrait perdurer et finalement l’emporter.

Mais dater la réalisation de ce grand espoir est opération délicate où la foi n’est pas absente.

Sa description des luttes de pouvoir au sommet de l’Etat, un concours pour déterminer qui a les plus beaux muscles islamiques, ressemble fort aux luttes de la nomenklatura soviétique sous Léonid Brejnev avec culte de la personnalité en toile de fond, sauf qu’à l’époque c’était des muscles communistes qu’il fallait montrer (comme référence depuis, ce sont les muscles de Vladimir Poutine qui se sont imposés). Mais entre fanatisme musulman et fanatisme communiste, y a-t-il divergence fondamentale hors l’objet de la vénération ?

La date de la chute du régime soviétique fut imprévue. Il en sera sans doute de même de celle de la chute du régime des mollahs : demain ou dans cinquante ans, c’est au bon vouloir d’Allah.

 
 
 

Posted in: Moyen-Orient