Le retour du régime des partis

Posted on 12 juillet 2010 par

0


 
De Gaulle pourfendait le régime des partis. Avec la cinquième, il avait mis en place des règles limitant l’instabilité ministérielle (parlementarisme rationalisé), parmi lesquelles la démission automatique de son poste de parlementaire lorsque l’un d’entre eux était nommé ministre (règle abrogée par Sarkozy).

Pour de Gaulle, un ministre se devait d’être au service exclusif de l’Etat. Chirac avait d’ailleurs voulu, avec succès dans un premier temps, imposer cette règle à un de ses ministres qui s’appelait Sarkozy. Cette règle a volé en éclat depuis, et le dernier exemple d’Eric Woerth à la fois ministre et trésorier de son parti avec les suspicions qui en découlent montre pourtant toute sa pertinence.

D’où "Un irrépressible malaise" ressenti par Jean Daniel dont il nous fait part dans son dernier édito du 8 juillet 2010.
 
 
 

Publicités
Posted in: Politique