Financiarisation de la gratuité

Posted on 6 juin 2010 par

0


 
Lu dans le TéléObs du 20 mai 2010, page 6 :

« L’un de ses plus emblématiques défenseurs [légalisation du commerce d’organes] n’est autre que Gary Becker, prix Nobel d’économie. Pour lui l’équilibre entre l’offre et la demande n’est qu’une question de prix. Et il estime qu’une compensation financière de 15 000 dollars pour le don d’un rein permettrait d’en finir avec la pénurie de cet organe. »

Et c’est l’enchaînement : offre et demande, marché, traders, produits dérivés, financement des organes par subprimes. La garantie du banquier ? Une hypothèque sur le bien acquis à crédit.
 
 
 

Posted in: Politique