Chiennes de garde et Iran

Posted on 6 mars 2010 par

1


 
Recherche sur le site des Chiennes de garde, sur le mot Iran.

On trouve un texte sur l’Afghanistan de Sorshason (intéressant, à lire),

et ce texte qui date de mars 2002 :

« L’Islam

Toutes les grandes religions monothéistes sont anti-féministes (« merci mon Dieu de ne pas m’avoir fait naître femme » dit une prière juive). Même si le catholicisme réussit à imposer des lois anti-féministes dans les pays qu’il domine, avec notamment l’interdiction de l’avortement et de fortes restrictions à la contraception, l’Islam est actuellement la plus influente et donc la plus ouvertement nuisible pour les femmes.

Femmes d’Afghanistan, d’Iran, d’Algérie, à des degrés divers ces femmes sont soumises à une loi discriminatoire qui ne leur reconnaît pas les droits humains. Il y a de quoi s’énerver quand on sait que l’apartheid raciste officiel de l’Afrique du Sud a causé un embargo et une réprobation unanime des nations, alors que l’apartheid sexiste officiel en place dans de nombreux pays musulmans ne suscite qu’une très légère irritation aux gouvernants mondiaux. Effectivement les USA ont pris les armes contre le très sexiste gouvernement afghan, mais la guerre contre Al-Qaida n’a été causée que par la destruction des tours de New York, pas par celle des femmes afghanes.

Donc l’Islam est anti-féministe.Or la lutte contre l’Islam comme contre tous les états religieux est par nature une revendication de gauche, celle de la séparation de l’église et de l’état. Mais l’Islam est aussi associé au monde arabe. La lutte raciste contre les Arabes est nettement une « valeur » d’extrème droite. C’est pourquoi des militants d’extrème droite « tournent autour » du mouvement féministe, en essayant de dévier vers leurs revendications racistes et nationalistes le refus des femmes de subir les lois islamiques. Il n’empêche que sur ce sujet non plus, les revendications féministes ne sont pas particulièrement de gauche, et nous sommes souvent en porte à faux par rapport aux militants anti-racistes, notamment en ce qui concerne l’oppression subie par les femmes musulmanes de la part de leurs pères, frères et compagnons. »

 
Autre recherche sur « burqa » : on trouve un vague compte-rendu de conférence dans lequel on peut lire ceci sans autre explication sur l’auteur :

« La femme est productrice de signe, la femme peut être emblème. Les femmes sous la burqa en Afghanistan sont devenus le symbole de tout un peuple opprimé. »

Et puis cela :

« Jean Daniel, si tu savais,
Ton journal, ton journal
Jean Daniel, si tu savais
Ton journal où on s’le met
Aucu aucu aucune hésitation,
Des fesses, des culs, on en a assez vu
(…)
Les photos sexistes, y’en a plein l’dos!
Ohé, ohé, les machos,
La burqa et l’nu, on n’en peut plus ! »

Pourquoi autant de désintérêt ? Deux explications possibles : la vue d’une burqa fait peur aux chiennes, ou au contraire les chiennes adorent se cacher dessous, ça sent bon la niche chaude à l’abri des agressions extérieures.

 
C’était sur une idée de Lamarque, un commentateur de chez Anna.

 
 
 

Advertisements