Siné

Posted on 29 juillet 2008 par

1


 
C’est la scission au Nouvel Obs sur la polémique Siné.

Delfeil de Ton parle du petit M. Val et du grand M. Siné : voir sa chronique dans le Nouvel Obs du 24 juillet 2008.

J’approuve totalement le point de vue de M. François Reynaert (voir article)
Son argumentation est cohérente et sous sa plume devient lumineuse

Il n’en est pas de même pour M. Claude Askolovitch (voir son article dans le Nouvel Obs du 17 juillet 2008) qui soutient M. Philippe Val, bien que celui-ci se mélange totalement les pinceaux : il aurait en effet demandé à Siné que des excuses soient présentées, non pas à la communauté juive ce qui serait logique si les propos étaient réellement antisémites, mais à M. Jean Sarkozy pour avoir écrit à tort que celui-ci aurait déclaré vouloir se convertir au judaïsme parce que sa fiancée était elle-même de confession juive (en notant que ladite fiancée était par ailleurs héritière des fondateurs de Darty).
Si je comprend bien, il serait injurieux d’affirmer que quelqu’un va se convertir à la religion de son futur conjoint lorsque cette religion est la religion juive !
Comme le dit fort justement M. François Reynaert, on peut sans doute reprocher à M. Siné une fausse information, mais certainement pas des propos diffamatoires ou insultants envers M. Jean Sarkozy.

Laurent Joffrin aussi se mélange les pinceaux :
Sur le site internet de Libération, son article
qui est présenté sous un encart publicitaire dont le texte est le suivant : « Libéblog – Cinq pénis célèbres – Les 400 culs – Il y a des hommes qui étaient fiers du leur. Si fiers qu’ils aimaient le montrer. Il y en a d’autres qui se seraient bien passé de l’adoration des foules. Leur pénis en a fait les frais… »
reconnaît que dans la première version dudit article, il avait utilisé de façon inappropriée le mot race au lieu de communauté ou origine.
Malgré cette précision, la confusion est totale : je le cite : « On choisit sa religion, on ne choisit pas son origine. (…) Le fait d’être juif n’est pas un choix : attaquer les juifs en tant que juifs, comme le fait Siné, c’est la définition même du racisme ».
Si je comprends bien, une personne qui embrasse la religion juive parce que son futur conjoint est juif n’est pas juif : elle peut en effet choisir sa religion mais ne peut pas changer son origine. Le fait d’être juif n’est pas un choix : on est juif de naissance, on ne le devient pas. Il s’agit donc bien d’une race.
En définitive philosémites et antisémites se rejoignent sur un point : ils pensent tous que le juif se définit par son origine et non par sa religion.

En conclusion Siné est-il coupable d’antisémitisme ou d’antisarkozysme ? Dans le second cas, n’est-il pas normal qu’il soit prié de partir d’un journal fidèle soutien de Sarkozy.

dernière minute
voir l’article « Comment fonctionne la calomnie »
On y lit que :
« Patrick Gaubert, président de la Licra, se réjouissait, dans les pages de Libération du 23 juin, que « le fils de Nicolas Sarkozy, Jean », vienne « de se fiancer avec une juive, héritière des fondateurs de Darty, et envisagerait de se convertir au judaïsme pour l’épouser ». »
Qu’en pense M. Laurent Joffrin ?

 
 
 

Publicités