Israël

Posted on 16 mai 2008 par

0


 
Dans l’article du Nouvel Obs du 8 mi 2008, page 62
Israël Le miracle… sans la paix
une excellente sélection d’avis de personnes du terrain.

Quand j’entends M. GERSHON BARAK, sioniste religieux et colon, dire :
« l’Etat des Juifs est puissant et craint »,
cela fait penser aux paroles du général de Gaulle sur le peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur.
Je préfèrerais entendre « l’Etat des Juifs est puissant et aimé », mais après 60 ans de haine réciproque, est-ce encore possible ?

Dans son éditorial (même numéro), M. Jean Daniel parle de « la terrible humiliation infligée par Israël en 1967 aux armées arabes ». Pourquoi utilise-t-on systématiquement ce terme d’humiliation lorsqu’une armée est défaite ? quelle honte y a-t-il à être vaincu ? en quoi est-ce dégradant ? En fait, l’utilisation de ce terme déclenche la révolte et le besoin de vengeance. Est-ce bien nécessaire ?